Déco Design

Comment devenir architecte d’intérieur?

architecte-interieur

Le métier d’architecte d’intérieur combine à la fois les compétences liées à l’architecture et au bâtiment, à une véritable expertise en matière de décoration d’intérieur. L’architecte d’intérieur s’occupe de l’aménagement des espaces de vie. Sa mission est de les agencer de manière à convenir aux préférences et contraintes imposées par ses clients.

Estimez-vous avoir les compétences en matière de décoration et de la créativité ? Souhaitez-vous vous lancer dans un métier qui exige du goût, des capacités d’analyse et beaucoup d’amour pour les tendances en matière de décoration ? Si ce métier d’avenir vous intéresse, je vous présente dans cet article toutes les informations utiles et les formations qui peuvent vous amener à embrasser cette carrière

Les qualités et les compétences requises pour exercer le métier d’architecte d’intérieur

Un architecte d’intérieur doit être doté d’un esprit créatif. Il prend en compte les préférences de son client, tout en ne perdant pas de vue les contraintes en matière de technicité ou de budget. L’architecte d’intérieur est particulièrement à l’écoute de ses clients, et il peut analyser leurs besoins dans le détail, les conseiller et les inspirer. Son objectif est toujours de créer un espace de vie original, mais qui tient avant tout compte de la personnalité du client.

devenir architecte interieur

Pour concevoir un aménagement d’intérieur satisfaisant, l’architecte devra appliquer des notions en arts appliqués, en histoire de l’art et en architecture. Il est nécessaire de savoir dessiner, de pouvoir réaliser des croquis techniques très précis, et d’utiliser toutes sortes de logiciels de gestion et de design d’espace. Des connaissances en informatique s’imposent donc, dans un contexte où les évolutions technologiques sont particulièrement précieuses pour travailler vite et avec efficacité.

Les missions de l’architecte d’intérieur

Le rôle d’un architecte d’intérieur cumule celui de l’ingénieur du bâtiment et du décorateur d’intérieur moderne. L’architecte d’intérieur travaille avec des matériaux divers, choisis les couleurs, les styles et les formes. Il s’attache à concevoir un espace de vie agréable et fonctionnel.

Dans le cadre de son travail, il doit donc maîtriser parfaitement les matériaux de construction, leur durabilité, et pouvoir faire des choix qu’il soumettra à son client. Chaque chantier nécessite beaucoup d’ingéniosité, des capacités d’analyse poussées et beaucoup de réactivité. Sur le chantier des décorations de construction, l’architecte se chargera de prendre des mesures, et de faire le nécessaire pour que tout le potentiel de l’espace de vie soit exploité.

Des croquis, des plans et toutes sortes d’estimations sur les questions techniques doivent être soumis aux clients au fil des préparatifs, pour des modifications éventuelles. L’architecte d’intérieur doit pouvoir communiquer efficacement, faire valider un projet dans ses détails, et s’ériger en chef de projet à la tête de plusieurs artisans. Cela nécessite des capacités de planification, une bonne organisation, des aptitudes pour superviser l’avancée de travaux, et beaucoup de rigueur et un sens aigu des responsabilités.

Quel cursus suivre pour devenir architecte d’intérieur ?

Les formations disponibles aujourd’hui pour quiconque souhaite devenir architecte d’intérieur sont nombreuses. En général, il faut au minimum un baccalauréat pour accéder à l’une de ces diverses formations. Elles sont le plus souvent dispensées dans les écoles d’art ou dans des écoles d’architecture. Les étudiants qui souhaitent accéder à ces formations commencent donc au niveau Bac, avec une mise à niveau en arts appliqués. Ils pourront ensuite rejoindre un BTS spécifique, à l’instar du BTS de design d’espace.

formation archi

À la fin du BTS, il est possible de continuer avec un bac + 3 notamment dans une licence professionnelle de design, ou dans une licence pro architecture. Pour les étudiants qui souhaitent perfectionner leurs aptitudes et acquérir un maximum de compétences pour devenir architecte d’intérieur, il est possible d’opter pour un Bac + 5. Il existe également un master design ou des masters spécifiques en architecture d’intérieur.
De manière générale, 5 années d’études seront nécessaires à qui souhaite devenir un bon architecte d’intérieur. En fonction de différents cursus choisis, ces années d’études se répartiront différemment.
Le CFAI ou Conseil français les architectes d’intérieur valide les diplômes obtenus de 15 différentes écoles en France aujourd’hui. Cette organisation française a pour rôle de garantir une qualité reconnue tous les professionnels formés à ce corps de métier.

Pour l’essentiel, les deux cursus qui permettent de compléter les 5 ans d’études en architecture d’intérieur se présentent comme suit. Un diplôme d’art ou d’étude en architecture est d’abord nécessaire. L’aspirant a la possibilité de choisir un DNA où diplôme national d’art, qui reste accessible sur un concours, ou la licence DEEA, diplôme d’études en architecture qui est également accessible via Parcoursup. C’est également le cas du DN Made ou diplôme national des métiers d’art et du design.

Ces premières années de formation sont censées donner à l’étudiant une bonne culture artistique et architecturale. Cela lui permet d’apprendre les notions de base dans le domaine de l’aménagement d’espaces. Une fois que cette licence est obtenue, l’étudiant peut continuer pendant 2 ans pour obtenir son certificat d’architecture d’intérieur. Il est recommandé aux jeunes architectes de choisir parmi les 15 écoles reconnues par le CFAI. C’est la meilleure option pour accéder facilement ensuite au titre d’un architecte d’intérieur CFAI. Ce titre donne légitimité à l’architecte dans l’exercice de son métier au plan national.
Au nombre des diplômes proposés par les écoles concernées, vous trouverez par exemple DSAA ou Diplôme supérieur d’arts appliqués dans des écoles comme Boulle ou ENSAAMA. Un master de concepteur et d’expressions plastiques peut aussi être obtenu dans des écoles comme TALM ou ISDAT.

Les écoles qui suivent sont également reconnues pour décerner le diplôme d’architecte d’intérieur reconnu par la CFAI. Il s’agit notamment de CAMONDO, de l’école Bleue, d’ESAT, d’ESAM DESIGN, d’ENSAD, ou encore d’EFET. Il faut savoir que ses diplômes sont accessibles exclusivement sur le concours. Les étudiants intéressés doivent faire montre d’une grande autonomie, et démontrer leur connaissance sur des projets très concrets qui touche à leurs projets professionnels divers. Ces différentes qualifications restent également accessibles par la VAE ou validation des acquis de l’expérience. Pour l’acquisition de son titre d’architecte d’intérieur agréé par le CFAI, le professionnel doit faire parvenir un dossier au Conseil français des architectes d’intérieur. Son profil sur alors examiné par un jury qui décidera si le titre convoité peut être accordé à l’architecte.

Formations complémentaires

Le diplôme d’architecte d’intérieur obtenu après ces 5 années d’études ne représente pas le sommet en matière de formation diplômante. Il est toujours possible aux étudiants qui souhaitent affûter leurs connaissances et compétences, de continuer en hoquetant notamment pour un doctorat en architecture. Il existe bien sur une minorité d’étudiants qui font le choix de cette option, étant donné que le diplôme d’architecte d’intérieur de base suffit largement à exercer au plus haut niveau. La majorité des étudiants qui choisissent l’option du doctorat en architecture finissent en général par se consacrer au domaine de la formation ou de la recherche. A lire aussi : https://www.design-obsession.fr/bachelor-architecture-ynov/

En guise de formation complémentaire, il est également possible pour l’HMONP ou habilitation de maîtrise d’œuvre en son nom propre. Cette habilitation s’obtient suite à une formation de 6 mois dans différentes écoles d’architecture. Elle donne à l’architecte la possibilité de s’inscrire à l’Ordre des architectes, et de gérer des projets architecturaux qui nécessitent des permis de construire. Cela reste une option, mais qui constitue en général un atout sur le terrain pour la plupart des clients.

Où exercer l’architecte d’intérieur ?

L’architecte d’intérieur est constamment sur des chantiers, lorsqu’il ne se trouve pas à son bureau en train de réaliser des plans précis en préparation d’un chantier. Tout d’abord, les visites de sites à aménager constituent la première étape avant d’élaborer des plans en accord avec les contraintes du terrain. Les premières esquisses et les premiers croquis succèdent donc à des visites sur le chantier. Pendant le déroulement du chantier, un architecte d’intérieur qui supervise l’avancement des travaux se trouvera nécessairement sur place pour préciser certaines indications, ou pour réaliser des comptes rendus réguliers à son client. Les horaires de travail de l’architecte d’intérieur ne sont pas fixes. Tout est fonction du planning à suivre, de la nature du projet, et des contraintes de délai à tenir. Dans tous les cas, ce métier existe de nombreux déplacements.

L’architecte d’intérieur doit faire preuve d’une grande disponibilité et d’une certaine flexibilité. Il travaille aussi bien en free-lance que dans le cadre de cabinet spécialisé un architecte d’intérieur pourra par exemple parfaitement collaborer avec des cabinets d’architecture dans le bâtiment, afin de gérer de commun accord des chantiers spécifiques.

Quels autres débouchés ?

Domaine de la décoration d’intérieur de l’agencement, les possibilités restent nombreuses et ne cessent d’évoluer. Il faut par exemple savoir que les formations en architecture d’intérieur peuvent doter les étudiants de compétences spécifiques qui leur permettront d’exercer en tant que designer de produits, designer graphique, ou concepteur d’espace.

Quelles qualités requises pour devenir architecte d’intérieur ?

La créativité dont doit faire preuve l’architecte d’intérieur reste probablement la qualité essentielle pour réussir dans ce métier. À l’instar de la majorité des Métiers artistiques, l’architecte d’intérieur doit faire preuve d’un sens poussé de l’esthétique, être en mesure de trouver des solutions personnalisées à toutes les problématiques pouvant se poser dans le cadre d’un aménagement d’intérieur.

La formation requise pour devenir architecte d’intérieur participe à doter ce professionnel de connaissances spécifiques et d’une bonne maîtrise de l’histoire de l’art. Tout ceci contribue à lui inculquer des notions de base en matière de design et d’esthétique, qui seront ensuite développées au fil de l’expérience et du contact avec le client.

Un architecte d’intérieur accompli et également un bon technicien. Sa connaissance des logiciels et des différentes évolutions technologiques lui permettant de remplir son rôle doit être toujours mise à jour. Les innovations en matière de construction, des bâtiments, il est tendance en termes de matériaux, doivent pour lui faire l’objet d’études constantes.

Possibilités d’évolutions dans la carrière d’architecte d’intérieur

En ce qui concerne la perspective d’évolution, l’architecte d’intérieur salarié aura toujours accès à des possibilités d’évolution au sein de son entreprise grâce à la promotion. Il peut également faire le choix de travailler à son propre compte lorsqu’il dispose d’une expérience suffisamment importante pour gérer un cabinet d’architecture.

Un architecte d’intérieur peut, s’il le désire, se spécialiser dans la décoration d’intérieur, ainsi que dans d’autres métiers qui mettent en avant des compétences artistiques et de la décoration. Le volet aménagement ou agencement d’intérieur qui touche à la question plus technique dans le bâtiment peut aussi constituer un choix adéquat selon les objectifs de ce professionnel.

La rémunération d’un architecte d’intérieur

Le salaire ou le revenu mensuel d’un architecte d’intérieur dépend essentiellement de son statut au sein d’une entreprise. Un architecte d’intérieur salarié au tout début de sa carrière gagnera le plus souvent un revenu net allant de 1400 à 2000 euros mensuels. Le salaire est révisé naturellement en fonction de l’expérience, du type de contrat, ou de marché gagné au fil du temps. Le salaire mensuel moyen sur le territoire français pour les architectes d’intérieur est de 3000 € net.

Pour les professionnels qui travaillent à leur propre compte, ce sont de nombreux paramètres qui définissent le revenu. Le réseau du professionnel, son sens du commerce et ses aptitudes relationnelles, ainsi que sa spécialisation, seront à prendre en compte. Pour les professionnels en free-lance, il est donc impossible de définir une moyenne de revenu. Si la filière de l’architecture d’intérieur vous intéresse, ces différentes formations s’offrent donc à toi. Elles sont accessibles en général après le Bac. Il est toujours possible d’y accéder après une première expérience professionnelle dans des domaines approchants comme le graphisme ou le design d’espace par exemple.

Pensez donc à vous renseigner et à vous tourner vers une école adaptée pour un cursus qui vous conviendra au mieux. Les formations initiales, les formations courtes ou longues, les cours à distance ou en présentiel, options qui s’offrent à toi. Bien sûr, il sera important de tenir compte de tes talents et de tes qualités, afin d’embrasser cette carrière si elle vous correspond réellement. Bonne perception visuelle, maîtrise de l’élaboration des croquis, créativité et amour de la décoration, autant de qualités nécessaires.

Les qualités humaines sont également des plus utiles pour réussir dans ce métier. Le sens du contact et de la relation client, une bonne capacité d’écoute, et les aptitudes aussi en matière de gestion seront par exemple de réels atouts pour réussir en tant qu’architecte d’intérieur.
Si vous avez aimé cet article ou si vous avez des questions sur le sujet, je vous invite à les poser en me laissant un commentaire.

Leave a Comment